[Publication #MMUST] Enquête de mobilité : Résultat des préférences révélées

En vue de mieux connaître la demande de mobilité dans la région transfrontalière, une vaste enquête a été menée d’octobre 2019 à janvier 2020. Plus de 5 000 réponses ont été reçues et ont pu être analysées. Cette publication se focalise sur la partie « préférences révélées » (RP) de l’enquête.

Mis à jour le : 12-05-22

[Publication #MMUST] Enquête de mobilité : Résultat des préférences révélées

L’objectif principal d’une enquête de préférences déclarées est de mieux comprendre comment les individus pourraient modifier leurs comportements de mobilité en fonction de nouveaux choix possibles ou de modifications de certains facteurs : création de nouveaux services, réalisation de nouvelles infrastructures, modification de l’offre actuelle.

Si les différentes enquêtes de mobilité « classiques » menées sur le territoire permettent d’obtenir une compréhension fine des pratiques actuelles de la population, cependant, pour améliorer l’efficacité de l’outil de modélisation, et de prospective, réalisé dans le cadre du projet MMUST, il est nécessaire d’avoir une connaissance des facteurs pouvant favoriser des changements de comportement à l’avenir.

Pour ce faire, une enquête de préférence déclarées a été menée sur le nord-lorrain français, le Grand-Duché du Luxembourg et la province de Luxembourg en Belgique. L’ensemble de la population (de plus de 16 ans) était invité à répondre à cette enquête.

Cette enquête de préférences déclarées se voulait différente et complémentaire de celles déjà réalisées sur le territoire (Enquête Mobilité Frontaliers en 2010, LuxMobil en 2017 au Luxembourg, Enquête Ménages Déplacement en France, BELDAM en Belgique, etc.) qui visaient essentiellement à connaître les pratiques de déplacements.

L’enquête contenait également un volet de préférences déclarées (SP) qui fera l’objet prochainement d’une autre publication.

Consultez la publication sur le site MMUST